Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

accès rapides, services personnalisés
UFR DE PHYSIQUE
UFR 925

Physique théorique, physique statistique et physique des particules élémentaires

 

Laboratoire de Physique Nucléaire et des Hautes Energies

LPNHE

Les activités de recherche du LPNHE sont principalement expérimentales. Les questions auxquelles tentent de répondre les chercheurs du laboratoire concernent la physique fondamentale et ils cherchent des réponses à l'aide d'expériences qui ont lieu auprès d'accélérateurs de particules et d'observatoires du monde entier au sein de grandes collaborations internationales. Le laboratoire est engagé dans plusieurs grands programmes expérimentaux couvrant les enjeux actuels de la physique des particules, des astroparticules, et de la cosmologie: origine des masses et des familles de particules, recherche du boson de Higgs, unification des interactions fondamentales, recherche de la supersymétrie, dimensions supplémentaires de l’espace-temps; asymétrie matière-antimatière et la physique des saveurs lourdes; propriétés des neutrinos; contenu énergétique de l’univers, matière noire et énergie noire; origine des rayons cosmiques de très haute énergie. Les équipes réunissent et développent des compétences extrêmement diversifiées en physique, électronique, informatique ou mécanique. Les théoriciens du LPNHE représentent une petite composante qui enrichit la vie scientifique du laboratoire.

 

⇒ Mots-clés: astroparticules, cosmologie, matière noire, énergie noire, histoire du taux d’expansion de l’univers, physique des particules, physique des saveurs lourdes, physique des neutrinos, rayons cosmiques de haute énergie, masses et interactions fondamentales, asymétrie matière-antimatière, nature et origine du rayonnement cosmique de hautes énergies, dynamique des systèmes auto-gravitants, physique théorique, instrumentation électronique, mécanique, grille de calcul, Calcul Haute Performance, accélérateurs/détecteurs de particules.

 

Laboratoire de Physique de l'ENS

LPENS

Le Laboratoire de Physique de l'ENS, le LPENS, créé le 1er janvier 2019, est issu de la fusion de 4 laboratoires du département de physique: laboratoire Pierre Aigrain (LPA), laboratoire de Physique Statistique (LPS), laboratoire de Physique Théorique (LPT), laboratoire de radioastronomie (LRA).

L'activité scientifique du laboratoire, théorique et expérimentale, est organisée autour de 6 axes de recherche : physique statistique, matériaux et dispositifs quantiques, fluides et interfaces, biophysique, interactions fondamentales, astrophysique.

 

⇒ Mots-clés: champs aléatoires et systèmes hors d’équilibre, physique statistique et inférence pour la biologie, systèmes classiques ou quantiques en interaction, systèmes désordonnés et applications, nano-optique, nano-THz, Physique mésoscopique, physique quantique et dispositifs, théorie de la matière condensée, mécanique, matière molle, morphogénèse, nano-fluidique, physique non-linéaire, biophysique des biomolécules, biophysique et neuroscience théoriques, mécanismes moléculaires membranaires, microfluidique, émulsion et biologie, champs, gravitation et cordes, astrophysique, physique du milieu interstellaire et des étoiles, cosmologie.

 

  Laboratoire de Physique Théorique et des Hautes Energies

LPTHE

L’activité scientifique du LPTHE est centrée sur le principe unificateur qu’est la théorie quantique des champs aussi bien dans ses aspects très théoriques que ses applications. Les domaines suivants sont représentés au LPTHE : 1- Physique mathématique: systèmes intégrables, matrices aléatoires, systèmes dynamiques discrets, théorie de la renormalisation; 2- Cordes, branes et champs: description microscopique des trous noirs et holographie, compactifications avec flux et stabilisation des modules, théories topologiques et supersymétrie; 3- Matière condensée et physique Statistique; 4- Physique des particules et cosmologie: chromodynamique quantique (QCD) perturbative, secteur électrofaible, phénoménologie au delà du Modèle Standard, astroparticules et cosmologie.

 

Laboratoire de Physique Théorique de la Matière Condensée

LPTMC

La recherche développée au sein du LPTMC couvre des domaines allant de la physique classique à la physique quantique. Les questions abordées sont d'ordre conceptuel ou pratique. Le laboratoire est organisé en 3 pôles de recherche: 1- Physique statistique et modélisation pour la chimie, la géochimie et la biologie. Ce pôle est centré sur l'étude des systèmes complexes et cherche à établir des liens entre la composition, la structure hétérogène à petite échelle, la dynamique simple ou collective des processus sous-jacents et les propriétés macroscopiques du milieu; 2- Physique statistique: développement de nouvelles approches théoriques permettant l'étude de systèmes désordonnés, frustrés ou hors de l'équilibre thermodynamique; 3- Corrélations quantiques: étude théorique des corrélations fortes dans une large gamme de systèmes quantiques.

 

⇒ Mots clés: physique de la matière condensée; physique statistique; systèmes complexes ; systèmes désordonnés; fluides complexes; phases quantiques à basse température; modélisation pour la chimie, la géochimie et la biologie la biologie; systèmes hors de l'équilibre; hors de l'équilibre thermodynamique; mécanique statistique algébrique; transition vitreuse; membranes; verres de spin; systèmes frustrés; matériaux granulaires; hystérésis et métastabilité; mouillage; modèles intégrables; corrélations quantiques; corrélations fortes; magnétisme quantique; gaz d'électrons en basse dimension; gaz atomiques ultrafroids; intrication quantique et décohérence...

19/06/19

Traductions :

    Contact

    Campus Pierre et Marie Curie

    Tour 22-23, 1er étage

    Directeur

    Edouard KIERLIK (edouard.kierlik @ sorbonne-universite.fr)

     

    Responsable administrative 

    Christine Nemer (christine.nemer @ sorbonne-universite.fr)

    Tél : 01 44 27 44 48

    Webmaster

    Nathalie Suirco (nathalie.suirco @ sorbonne-universite.fr)