Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

accès rapides, services personnalisés
UFR DE PHYSIQUE
UFR 925

Alex CHIN, chercheur CNRS, se joint à l'INSP

 

 

 

Alex Chin, chargé de recherche CNRS, est arrivé début janvier 2018 dans l'équipe Photonique et cohérence de spin (PHOCOS) de l'INSP.
Dans l’équipe PHOCOS, Alex se consacrera à la simulation de la dynamique d'évolution d'états quantiques en interaction avec leur environnement, en essayant de comprendre comment un environnement hors équilibre peut être préparé et exploité dans des dispositifs assurant le traitement de l'information, dans des capteurs ou encore des systèmes dits "collecteurs de lumière".

 

Alex Chin a effectué sa thèse au sein du laboratoire de Physique théorique de la matière condensée de l'université de Cambridge (Angleterre) en 2008, sous la direction du professeur P.B. Littlewood. Sa thèse portait sur le problème du couplage entre un système quantique ouvert et les degrés de liberté du bain environnant afin de décrire la perte de cohérence dans des systèmes de type q‑bits ou les polaritons excitoniques dans les micro-cavités à base de semi-conducteurs.

 

Ensuite, Alex a rejoint le groupe du Professeur S.F. Huelga à l'université du Hertfordshire et, un an plus tard, l'a accompagné en Allemagne dans le nouvel institut de physique théorique à l'université d'Ulm, dirigé par le Professeur M.B. Plenio. Dans la période 2009-2012, le champ d'investigation d'Alex s'est beaucoup étendu avec des travaux sur l'impact de la décohérence dans des domaines variés comme la métrologie quantique par exemple ou le domaine d'étude naissant, traitant des effets quantiques dans les systèmes biologiques. Ses travaux sont alors centrés sur la dynamique des transferts d'énergie et de charge dans les nanostructures photosynthétiques (complexes protéine-pigment) et sont associés à de nombreuses contributions permettant de mieux comprendre certains phénomènes : rôle positif des interactions "dissipatives" (en terme de cohérence) sur les performances de certains dispositifs, rôle d'environnements hautement structurés sur « l'exaltation » d'effets non classiques…

 

En 2012, Alex est lauréat de la "Winton Advanced Research Fellowship" du département de Physique de l'université de Cambridge. Il y anime alors son propre groupe en développant de nouveaux outils pour l'étude des systèmes ouverts dans le cadre d'une approche à N corps avec des applications au photovoltaïque organique, aux transferts d'énergie dans les chromophores moléculaires et les origamis ADN. Son interaction avec les expérimentateurs lui offre également l'occasion d'apporter des contributions aux théories décrivant de nouvelles techniques de spectroscopie optique non linéaire qui sont appliquées à l'étude de la fission des excitons ou à l'étude des effets cohérents lors de la séparation de charge dans les hétérojonctions organiques.

 

Dans l’équipe PHOCOS de l'INSP, Alex se consacrera à la simulation de la dynamique d'évolution d'états quantiques en interaction avec leur environnement, en essayant de comprendre comment un environnement hors équilibre peut être préparé et exploité dans des dispositifs assurant le traitement de l'information, dans des capteurs ou encore des systèmes dits "collecteurs de lumière". Ses travaux seront mis en relation avec les thèmes de recherche de l'équipe PHOCOS et d'autres équipes de l'INSP, comme par exemple les transferts d'énergie dans les fils polymères, la cohérence de spin dans les nanostructures semiconductrices ou encore l'optique quantique de boîtes épitaxiées.

 

Equipe Photonique et cohérence de spin de l'INSP

08/02/18

Traductions :

    Contact

    Campus Pierre et Marie Curie

    Tour 22-23, 1er étage

    Directeur : 

    Edouard Kierlik
                         
    (dir-facphysique @ sorbonne-universite.fr)

    Responsable administrative : 

    Christine Nemer (christine.nemer @ sorbonne-universite.fr)

    Tél : 01 44 27 44 48

    Webmaster : 

    Nathalie Suirco (nathalie.suirco @ sorbonne-universite.fr)